ajoutez votre email maintenant et recevez des clÉs utiles

Un bon appel à l’action, CTA ou call to action fait partie des deux piliers essentiels à une activité en ligne ou hors ligne rentable.

Sans trafic, il est certain que vous n’aurez aucun prospect à convertir, en revanche, même avec plusieurs centaines de visiteurs, si vous n’avez pas un bon appel à l’action (CTA), votre taux de conversion va stagner autour des 0%.

 

Avoir une source de trafic est donc la première étape, mais avoir un bon appel à l’action est essentiel !

Rien n’est pire que d’avoir du trafic et ne pas convertir !

 

C’est pour cette raison que je vais vous aider, à travers cet article, à comprendre ce qu’est un bon CTA ou appel à l’action, mais aussi à le rédiger.

 

L’anecdote de Mélodie

Avant de s’attaquer à la définition, laissez-moi vous raconter une petite anecdote ou plutôt l’anecdote qui m’a inspiré le sujet du jour.

 

Mélodie est une conférencière qui s’éclate sur scène. Face à un public, elle est rayonnante, elle prend énormément de plaisir à partager et à transmettre son savoir, son expertise, ses histoires pour véhiculer des émotions fortes.

D’ailleurs, quand on observe le visage de l’auditoire, on se rend très vite compte de l’émerveillement, de la joie et de la fascination.

C’est fabuleux quand on voit, d’un côté, un public être sous le charme du contenu, de l’énergie et de l’expérience vécue durant la conférence ou le séminaire et, de l’autre, une conférencière, emplie de satisfaction à l’idée d’apporter de la valeur, des clés de transformation et des solutions.

 

Le problème de taille

Le problème c’est que justement il y a un problème.

 

La plupart des conférenciers sont confrontés à ce problème de taille.

 

Mélodie n’y a pas échappé et surtout à ses débuts : celui de remplir une salle.

 

En d’autres termes, réussir à motiver les spectateurs de la cible visée à réserver, investir et se déplacer pour assister à une conférence ou un séminaire.

 

Les potentiels spectateurs ont, bien souvent, de nombreux paramètres, disons de contraintes ou obstacles, à prendre en compte avant de finaliser leur décision comme la date, les horaires, le tarif, le lieu, le contenu… et bien plus, encore.

 

Et comme vous l’imaginez, un petit grain de sable ou un petit doute peut complètement influencer ou chambouler la décision finale.

 

De l’autre côté, si le conférencier n’a pas une audience suffisante, il peut très vite se retrouver dans une spirale infernale de ce type : un stress gigantesque qui fait claquer les dents, transpirer les doigts et trembler les genoux combiné à une perte financière conséquente avec, pour couronner le tout, en fonction de l’expérience, un syndrome de l’imposteur prononcé ou une chute brutale de la confiance en soi.

 

Je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion de parler en public ?

 

En général, les conférenciers débutants redoutent les grosses audiences, et, en parallèle, les conférenciers plus aguerris angoissent terriblement à l’idée d’avoir un petit auditoire.

 

Les experts de la scène sont plutôt d’accord pour dire qu’il est plus facile de véhiculer une grande énergie, des émotions fortes… lorsqu’on est face à un public d’une certaine envergure.

 

Comment remplir son évènement ?

Mélodie m’avait contacté pour obtenir des conseils, des clés, une stratégie et un plan d’action pour maximiser ses chances de faire salle comble, le jour J.

 

Pour cet évènement, son objectif était de motiver 101 (en fait : 100, mais comme je déteste les chiffres ronds, dans ce cas de figure, je vous expliquerai pourquoi dans un futur article, elle était d’accord avec moi et a transformé son objectif de 100 en 101) personnes à venir assister à son séminaire.

 

Bien entendu, 101 personnes liées à sa cible et son avatar.

 

Le challenge est de taille.

 

Elle avait commencé la promotion et la communication de son évènement 6 mois plus tôt.

 

Elle m’a contacté 2 mois avant, avec une grosse boule au ventre.

 

À ce moment précis, elle avait réussi à motiver 4 personnes.

 

4 mois de dur labeur pour un taux de remplissage d’environ 4%, il y a de quoi stresser, pas vrai ?

 

Je lui ai recommandé plusieurs stratégies, méthodes, outils…

 

Aujourd’hui, comme vous l’avez compris, on va se focaliser sur l’une d’entre elles : le CTA (call to action) ou appel à l’action.

 

Je vais vous donner un chiffre clé : 23.

 

Oui, oui !

 

Elle a obtenu 23 inscrits, en changeant simplement et uniquement l’appel à l’action.

 

Cela lui a pris moins de 3 minutes pour le faire.

 

C’est génial, pas vrai ?

 

Elle aurait pu, très certainement, obtenir encore plus d’inscrits, mais on a décidé d’utiliser d’autres stratégies complémentaires pour accélérer le processus.

 

J’ai pensé à Mélodie, son anecdote et surtout à sa joie, sa satisfaction qui transpiraient dans son regard, pour illustrer la puissance, l’efficacité et l’importance des appels à l’action.

 

On passe, tout de suite, à la définition.

 

 

Le CTA, c’est quoi et à quoi ça sert ?

Commençons par les bases, le CTA est, comme je l’ai expliqué, une des clés parmi les plus importantes de votre stratégie marketing.

 

Vos visiteurs vont en apprendre plus sur vos articles, vos pages, vos brochures, vos emails, vos flyers… et votre site web. Arrive ensuite le moment où vous voulez que ces visiteurs passent à l’action, achètent ou essayent vos produits ou services.

C’est cette étape que l’on appelle, communément, le taux de conversion, le moment où vos visiteurs se transforment en clients ou prospects qualifiés.

 

Ils peuvent passer par différentes actions pour être convertis, que ce soit acheter vos produits, s’inscrire à votre newsletter, télécharger votre guide gratuit et bien d’autres encore.

 

 

Le rôle du call to action est donc double

Il doit d’abord attirer l’attention, votre appel à l’action doit être visible et reconnaissable pour être efficace. Il faut le démarquer le plus possible du reste du contenu de la page de manière à créer un contraste.

 

Tout ceci n’est, évidemment, pas suffisant pour capter et maintenir l’attention, le CTA doit également être en lien avec la page visitée et surtout proposer une offre optimisée, calibrée et adaptée aux besoins et attentes de l’avatar.

C’est également pour cette raison qu’il est important de définir les types de profil des clients qui sont susceptibles d’acheter vos produits pour pouvoir mieux les cibler.

 

L’optimisation du ciblage permet ainsi de mieux convertir et c’est aussi un des rôles de l’appel à l’action.

Une fois que ce dernier aura renseigné ces différentes informations, vous pourrez les recueillir et les utiliser pour mieux optimiser vos offres et votre CTA. Il est également intéressant d’envoyer des emails à vos prospects qualifiés pour les inviter à ajouter des informations complémentaires en échange d’une récompense (Ebook, code de réduction…) dans une optique gagnant-gagnant.

 

 

Les différents ingrédients d’un CTA efficace

Le gros avantage du CTA, c’est qu’il s’adapte parfaitement aux différents supports que vous voulez utiliser comme les newsletters, les articles de blog et même les réseaux sociaux.

Tous les différents conseils listés ci-dessus seront donc valables, quelle que soit votre situation.

 

Le design de vos calls to actions

Comme dit plus haut, le design doit être soigné et se démarquer du reste de votre contenu. Le contraire serait absurde, vous ne verrez jamais un commerçant afficher une promotion à l’arrière de son magasin. C’est exactement la même chose pour votre CTA.

 

Pour le mettre en avant, différentes options s’offrent à vous. Il peut être intéressant d’utiliser une image à la place d’un simple bouton, ce qui permet de facilement attirer l’attention du visiteur.

Il existe aussi des couleurs qui attirent l’œil. D’après des études, les couleurs à privilégier pour avoir un CTA le plus optimisé possible sont l’orange, le rouge et le vert. Faites cependant attention à ce que les couleurs de votre appel à l’action soient cohérentes avec le reste du contenu.

 

 

Utiliser les bons termes.

Le message présent sur votre appel à l’action doit être très clair. Quand un visiteur arrive, il doit directement savoir de quoi il s’agit et ce qu’il s’apprête à acheter. Si l’offre n’est pas claire, il n’y a aucune chance que vos visiteurs achètent quoi que ce soit.

Supprimer tout ce qui est inutile et superflu pour vous concentrer sur ce qui va directement à l’essentiel.

Vous devez chercher un message court et percutant. Pour ce faire, il est recommandé d’utiliser et de privilégier des verbes d’action tels que :

 

  • télécharger
  • économisez
  • essayer
  • .

 

Pour chacun de ces termes, utilisez toujours l’infinitif, l’impératif (inscrivez-vous) ou le présent (je télécharge).

 

Il existe aussi certains mots qui augmentent grandement l’intérêt du lecteur comme :

 

  • Gratuit, c’est le mot le plus puissant en matière de marketing, utilisez-le le plus souvent possible quand c’est pertinent.
  • Nouveau, le cerveau adore la nouveauté, ce mot permet d’attiser la curiosité du lecteur.
  • Prouvé, c’est un moyen de gagner la confiance du lecteur. Si vous pouvez étayer vos arguments par des études scientifiques c’est encore mieux.
  • Garanti, un autre moyen de mettre le visiteur en confiance et lui prouver que l’achat ne comporte aucun risque.

 

N’oubliez pas d’introduire les notions d’exclusivité et d’offre limitée dans le temps. L’urgence et la rareté incitent fortement à cliquer, ces arguments sont donc d’une efficacité redoutable. Quelques exemples de termes à utiliser :

 

  • Réduction uniquement pour les X premiers acheteurs,
  • Plus que X minutes pour profiter de l’offre
  • Stocks limités

 

Pour augmenter l’efficacité de ces arguments, vous pouvez aussi les mélanger.

Exemple :

 

  • Réduction pour les X premiers acheteurs pendant X minutes.

 

 

Choisir le bon emplacement

En plus du design de votre site, votre CTA doit être situé au bon endroit au risque que votre prospect ne le voit même pas.

Certaines zones sont idéales tandis que d’autres sont grandement handicapantes.

Certaines études ont par exemple démontré que mettre le CTA en plein milieu de la page peut augmenter le taux de conversion de plus de 280% !

De manière plus générale, il est recommandé de mettre ces appels à l’action en fin d’article ou juste en dessous de la ligne de flottaison.  Faites attention à ne pas mettre trop de call to action dans votre page, ce qui diminue la lisibilité et l’optimisation de l’expérience utilisateur.

 

Certaines personnes utilisent des pops-in sur leurs sites sur lesquels ils placent leurs CTA. Un pop-in est une fenêtre qui s’ouvre automatiquement sur l’écran de vos visiteurs. Cette pratique fait débat et est considérée par certaines personnes comme trop intrusive et agressive, mais elle peut se révéler, tout de même, extrêmement efficace. À vous de voir, si cette méthode peut vous satisfaire. Attention, cependant à être prudent avec son utilisation.

Mal utilisés, les pops-in peuvent causer l’effet totalement inverse et faire fuir tous vos lecteurs.

Il est préférable de laisser un temps de lecture avant d’afficher le pop-in avec votre CTA.

 

Tester ce qui vous passe par la tête

Il est évident que vous ne pourrez pas créer un CTA parfait et 100% optimisé du premier coup. C’est pourquoi la seule méthode vraiment viable pour augmenter votre taux de conversion, c’est de tester.

Les techniques à utiliser varient en fonction de votre audience, votre offre, votre contenu et bien d’autres facteurs…

Quelle que soit votre situation, essayez différentes stratégies et faites le tri entre ce qui marche pour vous et ce qui ne fonctionne pas. C’est ainsi que les meilleurs CTA sont créés et optimisés.

 

Et si, on passait à la mise en pratique avec des exemples encore plus concrets ?

 

9 exemples d’appels à l’action

 1) Rendez-vous + action + temps

Exemple :  Rendez-vous sur cette page maintenant

Il donne clairement la directive avec une action précise en ajoutant un élément d’urgence afin de maximiser les chances d’obtenir le clic, l’inscription à un évènement ou à un formulaire…

 

 

 2) Oui, je le veux.

Vous vous souvenez de cette scène mythique ?

 

Un monsieur demande à un monsieur ou à une dame :

 

Voulez-vous prendre pour époux (ou pour épouse) X ?

 

Tout le monde retient son souffle et attend la réponse la plus probable, à savoir :

 

Oui, je le veux !

 

Ça vous rappelle des souvenirs, pas vrai ?

 

Eh bien, c’est un excellent CTA qui a fait ses preuves.

 

Cela donne par exemple :

 

Oui, je veux + le nom de votre produit ou votre service + maintenant !

 

Exemple : oui, je veux ma séance de coaching 100% offerte maintenant !

 

C’est un très bon appel à l’action, notamment dans les emails ou dans les bons de commande ou pages de vente et même dans les formulaires papiers parce qu’il est très explicite.

 

 3) Obtenez votre accès maintenant

Le côté « accès » combiné à la notion d’urgence crée un bon duo qui peut très bien fonctionner, par exemple, dans une page de capture ou une formation en ligne.

 

 4) Devenez un meilleur

Ou sa variante : devenez une meilleure…

Cet appel à l’action est redoutable puisqu’il permet au visiteur, prospect, lead ou client de se projeter ou de visualiser plus facilement la situation ou les gains désirés.

 

Exemple : devenez une meilleure coach

ou devenez une meilleure consultante grâce à la méthode Hollywood ou…

 

Vous voyez l’idée ?

 

C’est l’heure !

 

L’heure de quoi ?

 

L’heure de l’étude de cas.

 

Voici 5 exemples supplémentaires de CTAs tirés de plusieurs entreprises mondiales, ce qui veut dire que techniquement, ils ont été testés, optimisés et validés parce qu’ils convertissent de manière efficace.

 

 

 5) Apple

Si on va sur la page d’accueil d’Apple, on peut apercevoir non pas un, mais deux appels à l’action, côte à côte.

Comment écrire des appels à l'action qui convertissent

 

Vous avez d’un côté : « en savoir plus » et de l’autre « acheter ».

Personnellement, je vous déconseille le bouton « acheter » sauf si vous avez un site ecommerce et encore parce que c’est trop direct, source de friction et de perception non positive.

 

Apple peut se le permettre grâce notamment à l’image de marque, le branding fort, le positionnement et la notoriété.

 

À noter, le choix stratégique du contraste de couleur, de la taille, de la position et de la police. Le bouton « acheter » est à droite et ce n’est pas un hasard. En effet, le bouton « en savoir plus » combiné à la flèche invite l’œil du prospect à se diriger vers le bouton « acheter ».

 

Comme vous l’imaginez, rien, absolument rien, n’est laissé au hasard.

 

 6) Clickfunnels

Clickfunnels est un des logiciels leader pour créer des tunnels de vente (page de capture, page de vente, bon de commande…).

 

Lorsqu’on se rend sur la page d’accueil, on aperçoit ce bouton :

comment créer des call to action irrésistibles

 

Il attire le regard. Il est suffisamment gros et contrasté. Il est précis avec une action claire combinée à un sentiment d’urgence :

 

« débutez votre essai gratuit de 14 jours maintenant ».

 

Il y a une astuce intéressante dans ce cas, c’est pourquoi j’ai choisi de le partager avec vous : le double appel à l’action.

 

En effet, comme vous pouvez le constater, il y a une confirmation du premier appel à l’action dans le bouton ce qui permet de rajouter un argument et une source de motivation supplémentaire :

 

« commencez à construire votre premier funnel tout de suite ».

 

À noter que le terme classique « inscrire » a été banni pour laisser place à une proposition de valeur plus claire, plus précise et plus travaillée.

 

 

 7) Tony Robbins, le coach international

Découvrez tout de suite le dernier appel à l’action de la page d’accueil, de Tony Robbins, le très célèbre coach américain.

Qu'est-ce qu'un appel à l'action?

Le dernier appel à l’action est stratégique parce que, bien souvent, l’internaute aura la flemme de remonter la page. Par conséquent, il va, soit passer à l’action, soit quitter la page.

 

Dans cet exemple, on retrouve un appel à l’action ultra court en 2 mots : « commencez maintenant ».

 

Vous commencez à voir des similitudes et une tendance, pas vrai ?

 

 

 8) Netflix

Netflix, la célèbre plateforme de distribution et d’exploitations d’œuvres télévisuelles et cinématographiques a, quant à elle, opté pour un appel à l’action avec une approche différente.

appel à l'action : 9 exemples inspirants

 

Sur la page d’accueil, vous pouvez constater la disparition de l’impératif au profit de l’infinitif pour potentiellement « adoucir » l’invitation à passer à l’action.

 

On constate un copywriting qui se veut le plus persuasif possible, avec un minimum de mots, en ayant recours à différentes stratégies de persuasion telles que la garantie, les chiffres, des mots clés à forts potentiels… et bien d’autres techniques.

 

C’est bien la preuve que l’appel à l’action n’est qu’une composante qui vient renforcer l’ensemble des éléments permettant d’avoir des fondations solides.

 

Au suivant !

 

 

 9) Deliveroo

Concurrent direct d’Uber Eats, Deliveroo est un des leaders de la livraison de plats cuisinés. L’entreprise a choisi de mettre en avant l’une des forces de ce service : la disponibilité en fonction de la localisation.

3 conseils et 9 exemples de CTA

 

Il n’y a qu’un CTA avec un objectif précis, mais en 2 temps. Effectivement, le premier élément qui saute aux yeux, c’est le bouton « recherche ».

 

Ensuite, dans un deuxième temps, le regard est amené à découvrir la phrase qui invite clairement à saisir son adresse pour trouver les restaurants qui sont à proximité, dans la zone de chalandise.

 

À noter, l’utilisation stratégique de l’icône de la géolocalisation pour faciliter la compréhension grâce, notamment, à une stratégie de biais cognitifs.

 

 

Conclusion

Un appel à l’action est un texte ou une phrase qui donne, de manière précise, l’action à réaliser et la façon de l’accomplir.

 

Il peut être court, générique et dynamique ou plus long, plus complet et plus développé.

 

On le retrouve, quasi systématiquement, sur les pages de capture, les pages de présentation, les pages de vente, les réseaux sociaux, les vidéos de vente, les flyers, les dépliants, les brochures… bref, dans toute communication marketing.

 

Créer, rédiger ou écrire un appel à l’action efficace est capital, et ce, que vous soyez consultant, coach, thérapeute, conférencier, formateur, entrepreneur, prestataire de services, freelance…, que ce soit dans votre communication sur internet ou hors ligne.

 

Une optimisation méthodique et stratégique de vos appels à l’action peut, à elle seule, booster drastiquement les résultats et augmenter, considérablement, de manière fulgurante, les taux de conversion, qui plus est, sans y passer plus de quelques minutes.

 

L’appel à l’action constitue un pilier central du copywriting qui est très souvent bâclé, zappé ou sous-estimé.

 

Les appels à l’action optimisés permettent non seulement d’optimiser les résultats à court terme, mais également d’avoir un impact positif au niveau de l’influence sur le moyen et long terme.

 

En bref, rédiger ou écrire des appels à l’action (CTA) qui convertissent va vous faire permettre de vous différencier de la concurrence, d’augmenter vos résultats tout en véhiculant une perception positive de votre activité ou de votre offre.

 

Optimisez et testez de nouveaux appels à l’action pour vous forger votre propre opinion.

 

Attention, les appels à l’action travaillés peuvent être de grands atouts, mais ce n’est pas non plus la solution miracle. En effet, ils constituent une pièce centrale du puzzle qui va de pair avec d’autres éléments qu’il faut également maîtriser comme le positionnement, le message, le branding, l’offre, le design…

 

Pour aller plus loin, réservez dès maintenant votre session de diagnostic 100% offerte (en fonction des places disponibles) et ensuite je vous invite à découvrir mon article complet sur la méthode PAS du copywriting.

 

Si vous avez aimé, appréciez ou trouvé cet article utile alors partagez-le pour aider, motiver ou inspirer d’autres personnes comme vous !

 

Pin It on Pinterest

Share This
Vous Voulez Passer Au Niveau Supérieur ?
Accédez à

L'Outil Tout Terrain en 4 Étapes Simples Pour Toute Votre Communication

+

La Méthode Complète En 4 Étapes Pour Créer et Structurer Votre Offre Irrésistible

+

La Liste Ultime Des Outils Webmarketing

Ajoutez Simplement Votre Prénom et Votre Email Préféré

Pour Recevoir Des Clés, Pépites, Astuces... à Haute Valeur Ajoutée