Réservez maintenant votre séance de coaching 100% OFFERTE

Le personal branding appelé aussi marketing personnel ou marque personnelle ou encore image de marque personnelle c’est le marketing de son image ou si vous préférez l’art qui vise à développer la promotion de sa notoriété en vue de faire passer l’action.

En d’autres termes, c’est la capacité à se faire connaître grâce à une bonne connaissance de soi pour être reconnu.

L’individu, une personne se considère ou utilise des codes d’une marque pour promouvoir et vendre ses compétences, ses produits ou ses services.

Au menu du jour :

Pourquoi faut-il être vigilant avec son image de marque personnelle ?

Pourquoi le personal branding est-il important ?

7 bénéfices et avantages de la marque personnelle

Qu’est-ce que le personal branding ?

Comment réussir son personal branding ?

Étape 1 : Choisissez votre niche pour développer votre marque personnelle

Étape 2 : Cultivez votre différence grâce à votre positionnement

Étape 3 : Structurez votre histoire

Étape 4 : Créez votre site internet et vos profils sur les réseaux sociaux

Étape 5 : Produisez du contenu pour alimenter régulièrement la machine

Étape 6 : Formez-vous et challengez-vous

Conclusion

 

Pourquoi faut-il être vigilant avec son image de marque personnelle ?

le branding de soi

Vous vous souvenez de Panoramix le druide ?

Vous connaissez sûrement Panoramix le druide ?

Ah, les aventures d’Astérix et Obélix, ces fameux Gaulois, atypiques, qui appartiennent à ce fameux village d’irréductibles quelque part dans la Gaule, ont bercé ma tendre enfance et celle de millions d’enfants. Je ne sais pas vous, mais mon format préféré c’était celui de la bande dessinée.

Même si je dois avouer qu’une des adaptations cinématographiques m’avait plutôt plu.

Panoramix c’est le druide inventeur de potions magiques en tous genres, mais c’est surtout le sage respecté, connu et reconnu pour son expérience, son expertise et ses valeurs.

Dans la communauté, quand il parle on l’écoute et quand il exige ou recommande on applique.

C’est le seul qui est capable de dire non, avec fermeté, à Obélix quand il fait un caprice pour obtenir une rasade de potion magique.

 

Vous aimez le rock ?

définition personal branding

Et les rockeurs ?

Et le style des rockeurs ?

(Alors oui, je sais qu’il y a, probablement, autant de styles que de rockeurs, mais je sais que quand vous avez lu rockeur et style vous avez eu une image, bien précise, en tête).

Mais au fait, qu’est-ce qu’un rockeur ?

Là encore, si vous posez la question à des rockeurs, des fans de rockeur ou autres, vous aurez, très certainement, autant de définitions que de personnalités.

Pour moi, en tout cas l’image qui me vient en tête, c’est celle d’un motard qui aime certains types de motos, un certain style de musique avec un certain style vestimentaire comportant au moins une veste en cuir.

Techniquement, si on s’intéresse, de manière objective à la naissance du mouvement dans les années 50, en Angleterre, on s’aperçoit qu’il y a un ou plusieurs éléments que je viens de vous citer.

Quoi qu’il en soit, je sais que ça a évolué, mais ce n’est pas le sujet du jour.

Là, vous vous demandez peut-être, mais pourquoi il parle de druide et de rockeur ?

Et, peut-être, vous vous demandez quel est le lien entre Panoramix le druide, les rockeurs et le personal branding ?

Peut-être que vous avez deviné ou peut-être que vous avez une petite idée ?

 

Un champion du personal branding

La réponse se trouve dans l’évènement national le plus marquant (pour moi et très certainement pour un très grand nombre comme vous) de l’année 2020.

 

Quel est l’évènement national le plus marquant de l’année 2020 ?

(Qui sera, d’ailleurs, très certainement le ou l’un des évènements parmi les plus mémorables de la décennie voir du siècle)

Quel est l’évènement international le plus frappant de l’année 2020 ?

Quel est l’évènement intergalactique le plus frappant de l’année 2020 ?

Le coronavirus (rebaptisé Covid-19).

Bon peut-être pas intergalactique !

 

Quelle est la personne ou le personnage le plus marquant de cet évènement sans précédent ?

Oui, oui c’est ce fameux professeur marseillais qui me fait penser, amicalement, à un mix entre

Panoramix le Druide et un rockeur des temps modernes.

 

Pour moi c’est un très bon exemple de personal branding volontaire ou involontaire.

 

Le marketing personnel original et audacieux

Le monsieur a une attitude, un style et une approche uniques qui le rendent mémorable.

C’est une sommité dans son domaine, c’est un très grand expert reconnu dans le monde par les plus grands experts du domaine avec un grand nombre de preuves.

Il s’est positionné avec un message fort, différenciant et audacieux.

Il apporte une solution à un problème, un énorme problème, très précis, très douloureux en s’appuyant sur des preuves et en faisant une promesse forte.

Il ne cherche pas à plaire à tout le monde, il est incisif, direct ce qui, naturellement, crée des frictions, un rejet de ses propositions et une émergence des détracteurs.

Ce que j’aime chez ce personnage c’est qu’il est courageux, unique et vecteur d’émotions fortes en plus d’être un énorme bosseur et un grand passionné puisqu’il a démontré que son travail apportait énormément de valeur ajoutée.

En général, les avis le concernant sont tranchés : soit on adore, soit on déteste.

Il n’y a pas d’indifférence.

Son message, sa mission, ses valeurs, son travail et son attitude ont, de manière directe ou indirecte, créer une véritable communauté pro ou anti.

À travers ce que je viens de mentionner, vous avez les ingrédients qui permettent de développer votre personal branding ou votre marque personnelle.

 

C’est ce qu’on va voir, plus en détail, aujourd’hui.

 

L’expert écossais

Mais avant penchons-nous sur un autre exemple.

Bon j’avoue j’hésitais entre un président d’une grande puissance mondiale avec ses paradoxes et ses moments d’authenticité irrésistibles, Mère Teresa, Harvey Specter ou Kim Kardashian qui sont tous les 4 d’excellents et de grands exemples de personnes avec un personal branding réussi à leur manière.

le personal branding sur linkedin

Finalement, j’ai opté pour cet écossais mythique, élégant et passionné.

D’après ce que j’en sais, il ne souriait pas beaucoup, n’avait pas une attitude très chaleureuse et n’était pas très sociable.

Par contre, il excellait dans son domaine.

Il était tellement bon qu’il était sollicité par des personnes aux quatre coins de la planète. Des centaines de personnes traversaient des pays et des continents entiers en parcourant des milliers de kilomètres pour espérer avoir une chance d’expliquer leur problème et leur besoin.

Et ça à une époque bien avant l’arrivée d’internet.

Ce docteur et professeur (oui, oui, lui aussi) avait des résultats époustouflants qui ont alimenté le bouche-à-oreille des personnes de son entourage.

Il avait un style particulier, une grande énergie, des passions, des compétences transversales et complémentaires comme la poésie, le sport et l’amour des oiseaux (je vous laisse réfléchir au lien et à la complémentarité de ces passions), mais surtout une spécialité dans laquelle il surclassait tout le monde (d’ailleurs, très peu de personnes la pratiquait à son époque) qui a fait sa renommée.

Sa spécialité c’est la méthode déductive.

 

La méthode déductive

Un jour de rentrée des classes, dans son amphithéâtre à Édimbourg, son assistant, ordonne :

– « Faites entrer le patient ! »

Joseph, l’observe de longues secondes sans dire un mot.

Plus de 259 paires d’yeux d’étudiants captivés, observent le professeur Joseph qui observe ce patient.

Quelques secondes plus tard, il s’écrit :

– Ce mal de dos doit être terrible !

Le patient répond avec étonnement :

Waouh ! comment vous le savez ?

Le docteur ajoute :

– Avec les briques, ça n’arrange rien, pas vrai ?

Le patient stupéfait s’exclame :

« Incroyable comme vous avez deviné ? »

 

Le professeur répond alors :

« Vous avez de la poussière et des résidus dans les cheveux, des plis prononcés sur l’épaule gauche, des usures avancées sur votre pantalon au niveau des genoux, votre posture est légèrement courbée, vos mains et plus précisément vos phalanges sont marquées par le transport incessant des briques. »

 

L’assemblée reste bouche bée face à la prestation du docteur.

 

C’est ça la méthode déductive !

 

Le docteur détective

Joseph ou plutôt le charismatique Dr Joseph n’est autre que Joseph Bell alias le vrai Sherlock Holmes.

le personal branding en 6 étapes

Oui, oui, le détective !

Dans ce fameux amphithéâtre, il y avait, ce jour-là, un étudiant qui s’est pris de fascination pour ce grand docteur.

Tellement fasciné que Sir Arthur Conan Doyle a créé l’illustre personnage de Sherlock Holmes pour lui rendre hommage.

 

Bon maintenant qu’on a vu quelques exemples de marque personnelle ou personal branding penchons-nous sur la définition et surtout les stratégies pour développer ou optimiser votre marque personnelle.

 

Mais avant, je souhaite échanger avec vous sur les raisons, les motivations ou les avantages du personal branding.

 

Pourquoi le personal branding est-il important ?

7 bénéfices et avantages de la marque personnelle

Les raisons de construire et promouvoir votre marque personnelle peuvent être nombreuses, diverses et variées.

Voici les principaux bénéfices et avantages :

1- La réputation

Que vous soyez entrepreneur, porteur de projet, salarié ou étudiant, que vous soyez coach, consultant, thérapeute, formateur ou prestataire de service ou autre, que vous le vouliez ou pas, vous avez déjà une image, une marque personnelle qui peut se traduire par exemple, par une présence en ligne, une réputation (ou une e-réputation) au sein de votre entourage, la relation que vous entretenez avec vos clients…

Du coup, au lieu de « subir » votre image au gré de l’interprétation, du contexte et du timing, vous allez préférer maximiser la valeur perçue à travers un message choisi, construit et partagé qui va véhiculer plus facilement et de manière plus efficace vos compétences, vos talents, vos idées et vos valeurs.

 

2- La reconnaissance

C’est un outil intéressant et puissant qui peut faire en sorte qu’on vous connaisse et reconnaisse.

Aujourd’hui, il existe combien de personnes qui font la même chose que vous ou en tout cas qui laissent penser à l’audience que vous faites la même chose ?

Combien de personnes proposent une offre similaire à la vôtre ?

Combien de personnes cherchent les mêmes clients ou partenaires ?

Combien y a-t-il d’entrepreneurs, d’experts, de coachs, de consultants, de thérapeutes, de formateurs, d’auteurs, de prestataires de services ou autres dans votre secteur d’activité et dans votre marché ?

Vous allez devenir la vache pourpre. La personne qui se démarque du lot. La personnalité qui attire ou capte.

Votre différenciation contribue à faire en sorte d’être plus mémorable en nourrissant non seulement votre visibilité, mais aussi votre crédibilité.

 

3- L’autorité

La reconnaissance c’est bien, être ou devenir une autorité dans votre domaine ou votre marché c’est mieux. Quand elle est bien ficelée, elle vous permet de devenir leader de votre marché grâce à votre expertise combinée à un bon positionnement de niche.

Votre message a alors beaucoup plus d’impact et de retombées.

Qui ne rêve pas d’être reconnu par (certains de) ses pairs ?

 

4- L’argent

Qui dit plus grande visibilité et surtout plus grande autorité dit plus grande capacité à se faire apprécier, à obtenir la confiance et à convaincre.

Il vous sera, potentiellement, plus facile de vendre.

Vous êtes perçu alors comme étant une personne de confiance, qui plus est, quand vous arrivez à injecter une bonne dose d’authenticité.

Les opportunités financières ne peuvent que, mathématiquement, augmenter, pas vrai ?

 

5- Le réseautage

Votre networking devient beaucoup plus simple puisque vous avez davantage de personnes qui vous connaissent, suivent, apprécient ou aiment et par la même occasion plus d’opportunités de rencontrer des personnes passionnées et passionnantes.

Ces mêmes personnes peuvent contribuer à créer un effet boule de neige ou un effet levier en vous offrant le privilège de vous recommander à d’autres personnalités de leur entourage.

 

6- La productivité

En mettant en avant votre marque personnelle, vous prenez le parti d’être responsable de votre image ce qui peut augmenter nettement votre productivité.

Le fait de constater des résultats et des retours positifs nourrira votre fierté tout en alimentant votre pouvoir d’attraction.

 

7- La confiance en soi

Quel plaisir de voir l’impact positif de votre message, de vos mots et de votre histoire sur d’autres personnes comme vous.

Naturellement, votre enthousiasme, votre confiance et votre personnalité ne peuvent qu’être façonnés en fonction des retombées.

 

En bref, les avantages sont multiples. J’aurais pu également mentionner les opportunités de carrière ou encore les partenariats.

Ce qui est sûr c’est que ceux qui sont intéressés par le personal branding peuvent dynamiser et booster leur vie quand c’est fait de la bonne manière, bien sûr.

Avant de découvrir les stratégies, j’aimerais revenir sur la définition.

 

 

Qu’est-ce que le personal branding ?

Un des experts pionniers de la marque personnelle, Peter Montoya, auteur de 2 ouvrages de références dans le domaine : « The Personal Branding Phenomenon » et « The Brand Called You » a défini le personal branding comme étant :

« l’idée claire, forte et positive qui vient, immédiatement, à l’esprit des personnes qui vous connaissent lorsqu’elles pensent à vous ».

 

Donc ce n’est pas une e-réputation, ce n’est pas un cv, ce n’est pas un site internet, ce n’est pas un compte sur un réseau social type Linkedin, Instagram ou YouTube.

On peut dire que le personal branding ou la marque personnelle est une stratégie marketing qui a pour objectif de promouvoir vos compétences vis-à-vis, essentiellement, d’autres professionnels de votre industrie.

C’est un outil permettant de se différencier de la concurrence pour être repéré et reconnu en tant que leader de son marché notamment quand on a une envie viscérale d’apporter des solutions.

 

Célèbre ou leader ?

Célébrité ou leadership.

 

Souvent on pense à la rockstar musicale, à l’athlète de haut niveau ou au politicien, mais cela ne représente comme vous le savez que l’infime partie visible de l’iceberg.

Cependant contrairement à l’époque de nos parents ou celles de nos grands-parents, aujourd’hui tout le monde a sa chance.

Il existe des millions de personnes avec un marketing personnel ou personal branding suffisamment développé ou suffisant pour être leader de leur marché et avoir un grand nombre d’avantages sans avoir un grand nombre d’inconvénients comme celui d’être une super star de cinéma ayant des milliers de groupies et des dizaines de paparazzis camouflés prêts à dégainer leurs objectifs pour obtenir la meilleure photo virale.

 

 

Comment réussir son personal branding ?

Comment devenir le leader de votre marché ?

 

Maintenant, découvrons ensemble, les 6 étapes qui vont vous permettre de maximiser vos chances de devenir le leader de votre marché.

En fonction de là où vous êtes, vous aurez besoin de suivre toutes les étapes si vous débutez ou uniquement certaines.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez faire réellement faire en sorte que votre marque passe au niveau supérieur.

 

Étape 1 : Choisissez votre niche pour développer votre marque personnelle

Quand on pense à certains grands experts du personal branding, il y a certains noms qui ressortent naturellement, souvent des noms américains comme Neil Patel, Seth Godin, Tony Robbins, Gary Vaynerchuk ou Dan Lok.

Chez les femmes, on peut citer Oprah Winfrey, Lucinda Bassett, Marie Forleo ou encore Gabrielle Bernstein.

 

Quel est le principal point commun de ces personnes ?

 

Elles sont chacune expert d’une niche bien spécifique. Elles ont construit leur branding autour de cette niche afin d’y être associées.

 

Neil Patel c’est l’expert SEO.

Seth Godin c’est l’expert marketing.

Tony Robbins c’est l’expert développement personnel.

Gary Vaynerchuk c’est l’expert réseaux sociaux.

Dan Lok c’est l’expert vente de produits haut de gamme.

Oprah Winfray c’est l’experte média.

Lucinda Bassett c’est l’experte anxiété et dépression.

Marie Forleo c’est l’experte en coaching de vie.

Gabrielle Bernstein c’est l’experte en amour propre.

 

Bien entendu, tous ces experts ont d’autres expertises, mais l’une d’entre elles, en l’occurrence, celle que je viens de citer, leur permet d’être mémorables et surtout leur a permis de bâtir une réputation en optant pour un positionnement fort leur permettant de se différencier.

Ça leur a permis de véhiculer leurs valeurs centrales, leurs intérêts centraux, mais aussi et surtout leurs compétences clés et leur personnalité à travers une image forte.

 

Du coup, je ne peux que vous inviter à en faire de même.

Par conséquent, la grande question, c’est comment faire pour choisir sa niche et se positionner ?

Si vous débutez ou si vous voulez revalider votre niche, je vous recommande de vous appuyer sur le trio ou triangle : passion, forces et demande.

 

 

Comment trouver sa passion ?

Qu’est-ce que vous aimez ?

Peut-être le foot, la pizza, les voyages ou encore la lecture ou la couture ou les crevettes ou les livres sur la culture de la crevette ou les voyages au pays des pizzas aux crevettes ?

Comment faire la différence entre la passion et le hobby ?

Le plus simple c’est de vous poser cette autre question :

Qu’est-ce que vous seriez prêt à faire tous les jours pour le reste de votre vie ?

 

On peut même aller plus loin avec cette autre question :

Est-ce que vous seriez prêt à le faire gratuitement ?

 

Mais si vous avez deux passions, ça peut arriver, et que vous avez du mal à choisir alors vous pouvez très certainement combiner les deux ou trouver des ponts.

 

Par exemple, vous adorez le coaching et la crevette (oui, j’ai fait une fixette sur les crevettes).

Vous pouvez inspirer et former les gens en utilisant et en vous appuyant sur des histoires liées aux crevettes, aux éleveurs de crevettes (pour info ou pour rappel, ça s’appelle la pénéiculture), à l’économie de la crevette…

 

Comment trouver ses forces ?

L’une des manières les plus efficaces c’est de répondre à ces 3 questions :

Qu’est-ce que vous avez réussi dans le passé ?

Qu’est-ce que les gens pensent et disent de vous ?

Qu’est-ce qui vous rend unique ou exceptionnel dans ce que vous êtes, ce que vous avez ou ce que vous faites ?

Une fois qu’on a trouvé sa passion, il est plus facile de déterminer ses forces liées à sa passion afin de lutter contre la procrastination et le manque de motivation ou d’endurance.

Une autre façon c’est de s’appuyer sur l’excellent SWOT (je vous invite à découvrir mon article sur le sujet.

Ensuite vous pouvez vous appuyer sur la règle de Pareto (mon article sur le sujet devrait vous intéresser, découvrez-le dès maintenant).

 

Comment valider la demande ?

Comment savoir s’il y a une demande réelle ?

Si vous aimez la cuisine et que vous voulez lancer une activité dans cette thématique, c’est bien, mais vous imaginez la concurrence et les efforts nécessaires pour tirer votre épingle du jeu et arriver à détrôner les mastodontes du domaine.

Et à contrario, si vous aimez les fourchettes en bois du moyen âge, mathématiquement et statistiquement vous aurez moins de chances d’avoir une grande audience et de nombreuses opportunités que le coach en perte de poids qui a débuté hier.

Attention, il est, tout à fait, possible d’avoir des résultats intéressants dans les 2 cas : niches ultras saturées et ultra compétitives ainsi que dans la petite niche, mais disons que les approches nécessitent des stratégies particulières.

L’idéal c’est de s’attaquer à une niche suffisamment grande avec une demande suffisamment intéressante ainsi qu’un potentiel intéressant.

Si je reprends l’exemple de la cuisine, de manière générale, la pâtisserie peut être potentiellement plus intéressante à différents niveaux que la cuisine en général ou les fourchettes en bois.

Bon mon exemple est un peu caricatural parce que ça dépend d’autres facteurs, mais disons que ça vous donne une idée plus précise.

Maintenant la grande question c’est comment déterminer si une niche à un potentielle de rentabilité intéressante.

Le plus simple c’est de voir quel est le niveau de concurrence (qui sont les concurrents ? quel nombre ? quelle taille ?) et le type de produits proposés (petite astuce : s’il y a des livres et notamment des livres best-sellers, c’est bon signe).

Vous pouvez utiliser des outils Google Keyword Tool, Amazon ou encore Google Trends.

Pour ne pas trop allonger cet article qui est déjà dense, je reviendrai plus en détail sur cette partie dans un futur article. Si ça vous intéresse, rejoignez dès maintenant la liste des inscrits en appuyant bien fort sur ce mot : concurrence pour recevoir les futures clés, pépites et astuces sur le sujet.

Une fois que vous avez validé la demande, il est temps de travailler votre positionnement.

 

Étape 2 : Cultivez votre différence grâce à votre positionnement

Le positionnement c’est l’art de se différencier pour être mémorable.

Souvent on peut résumer le positionnement en une phrase qui correspond à la personne souhaitée d’une marque vis-à-vis de son audience.

Exemple : Nike n’est pas une marque d’articles de sport, mais davantage une solution permettant de révéler le champion qui est en vous (ou le sportif du week-end).

 

Les émotions au service du positionnement

Un positionnement se veut et se doit être davantage orienté sur le plan émotionnel que sur le plan technique.

D’ailleurs c’est ce que cherche à véhiculer Nike à travers son slogan : « Just do it ».

Vous pouvez vous inspirer de cette approche pour déterminer votre positionnement en partant de vos caractéristiques et de vos forces afin d’identifier la ou les émotions que vous véhiculez ou avec lesquelles vous voulez être associé.

Pour vous aider, vous pouvez répondre à ces questions :

Comment les personnes de votre entourage vous perçoivent-elles ?

Quel message voulez-vous transmettre ?

Avec quel message voulez-vous être associé ?

Comment voulez-vous que les personnes vous perçoivent ?

 

En répondant à ces questions, vous aurez plus de clarté et vous serez en mesure de plus facilement communiquer en stimulant les émotions de vos interlocuteurs.

 

Les 6 questions

Pour vous aider davantage à définir votre positionnement, je vous invite à redécouvrir mon article complet sur le sujet où vous découvrirez notamment l’histoire de cet entretien d’embauche pas tout à fait comme les autres :

6 questions pour réussir son positionnement marketing

 

 

Étape 3 : Structurez votre histoire

 

Les histoires inspirent, rassurent, motivent et surtout rendent mémorables.

On a parlé d’émotions.

L’un des meilleurs moyens de transmettre des émotions fortes c’est le storytelling.

La preuve : les millions de personnes qui pleurent en visionnant une fiction.

Qui dit marque personnelle dit forcément à un moment ou à un autre : histoire et histoire personnelle.

Comme vous le savez, toutes les histoires ne se valent pas.

Il y a des manières de raconter des histoires : surtout si on peut partager des histoires captivantes qui font passer à l’action.

Il y a des histoires à privilégier et des histoires à éviter (et justement, les étapes précédentes permettent d’aider à faire les bons choix).

Le storytelling est un art à part entière.

Il y a plusieurs pépites, clés, outils, stratégies… à connaître.

Voici la 1ère :

une histoire c’est un début, un milieu et une fin.

 

Ça a l’air tellement évident, mais le nombre de personnes qui oublient cette règle d’or est énorme.

D’ailleurs combien de fois, vous avez entendu des histoires sans queue ni têtes ?

Rappelez-vous de cette dernière histoire qu’on vous a raconté qui partait dans tous les sens !

Si vous gardez, cette règle simple en tête alors vous vous assurez de ne pas être à côté de la plaque tout en musclant vos histoires.

Je vous invite à redécouvrir ces 3 articles pour avoir une vision complète du storytelling avec des tas d’astuces, de stratégies, de méthodes, d’outils :

Comment maîtriser le storytelling

22 règles de storytelling selon Pixar

Storytelling : les 3 piliers d’une histoire captivante (Les 3 C)

 

 

Étape 4 : Créez votre site internet et vos profils sur les réseaux sociaux

Cette étape est souvent celle à laquelle pensent les débutants.

Ils pensent que c’est la plus importante du coup, ils veulent commencer par celle-ci.

Sauf que pour maximiser ses chances, il faut avoir de la clarté et la clarté passe par les étapes précédentes.

Pour beaucoup, les étapes précédentes sont beaucoup moins sympas, moins fun, moins ludiques… c’est pourquoi ils les zappent, bâclent… quand ils en ont conscience.

 

Je ne vais pas vous dire comment créer un compte Facebook, Twitter, Instagram, Linkedin ou sur tout autre réseau social.

Il est fort probable que vous ayez déjà un compte, pas vrai ?

Je vais plutôt vous montrer comment structurer votre contenu pour un maximum d’impact, si ce n’est pas déjà fait, en vous appuyant sur cet outil magique, simple et mnémotechnique utilisé par tous les grands copywriters, communicants… :

Bien meilleur que le couteau suisse et l’app store : il marche pour tout !

 

Ensuite, je vous invite si vous ne l’avez pas encore fait à créer votre propre site web.

 

Pourquoi ?

Parce que si vous utilisez votre propre offre d’hébergement ainsi que votre propre nom de domaine, vous aurez plus de liberté, de flexibilité et de marge de manœuvre.

 

Le site internet est un formidable outil aux multiples avantages :

  • vous le structurez comme bon vous semble (d’ailleurs, je vous invite à redécouvrir mes 2 règles d’or du design)
  • vous y mettez le contenu que vous voulez (et autant de contenu que vous souhaitez)
  • vous ne risquez pas d’avoir votre site fermé sans raison contrairement aux réseaux sociaux
  • et bien plus encore

 

Les 2 grandes questions, maintenant, sont :

Comment créer son site internet ?

Quels outils utiliser ?

La réponse en un mot : WordPress.

 

Pour ne pas alourdir cet article, je vous invite à jeter un coup d’œil aux tutoriels WordPress (je recommande cet outil pour multiples raisons. Principalement, parce qu’il robuste, fiable, simple et puissant) sur l’ami YouTube.

Pour moi, WordPress c’est la Rolls-Royce, parfaite pour les débutants et idéale pour les personnes plus expérimentées.

 

Vous devez créer votre site en vous appuyant sur les règles de branding :

4 étapes clés du branding : l’histoire de la salle

 

 

Étape 5 : Produisez du contenu pour alimenter régulièrement la machine

Maintenant il est temps de faire partie des 5% voire des 1%.

Les 5% de personnes qui publient du contenu et les 1% des personnes qui publient du contenu régulièrement.

En publiant régulièrement vous allez bénéficier de multiples avantages :

  • capter l’attention
  • démontrer votre expertise
  • développer votre audience
  • créer des conversations
  • et bien plus encore

 

Quels types de contenus faut-il publier ?

Celui qui apporte de la valeur à l’audience.

Tout le monde parle de valeur, pas vrai ?

 

Voici une définition simple :

Le contenu à forte valeur ajoutée c’est celui qui apporte des solutions aux problèmes ou problématiques de votre cible tout en suscitant des émotions fortes.

 

Idéalement en utilisant le format le plus approprié (écrit, audio ou vidéo) par rapport à votre audience en tenant compte de vos envies, compétences et talents tout variant les plaisirs pour éviter l’ennui et la lassitude.

 

Bien évidemment, comme vous vous en doutez les étapes précédentes contribuent grandement à la recherche et la création du meilleur contenu possible calibré sur les attentes et les besoins de l’audience.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir mon guide complet sur le sujet :

Content marketing : comment créer des contenus qui inspirent (Guide Complet)

 

 

Étape 6 : Formez-vous et challengez-vous

Voici un très bon exemple de cette étape :

Investir en soi : comment réussir le meilleur investissement de votre vie ?

Beaucoup de personnes pensent que l’apprentissage s’arrête avec la fin des études.

J’ai envie de dire qu’il commence véritablement après la sortie des bancs de l’école.

L’accompagnement, la formation, l’apprentissage… permettent de gagner du temps, de découvrir de nouveaux outils, de nouvelles stratégies, de  » nouveaux mondes (parfois parallèles) », de se motiver, de s’entourer…

Bref, la liste des avantages et bénéfices est longue comme le bras.

Un de mes mentors américains aime bien dire :

« If you stop learning you stopping growing » (il a sûrement été inspiré par Kenneth Blanchard) que l’on peut traduire par si tu arrêtes d’apprendre, tu arrêtes de croître (ou de te développer).

D’ailleurs comme vous le savez, nombreux sont les domaines comme le web ou webmarketing où si vous ne vous formez pas continuellement vos compétences deviennent vite périmées et obsolètes.

 

 

Conclusion

Le personal branding c’est quelque part la fusion entre le marketing et le branding appliqué à soi.

Contrairement à ce que pensent beaucoup, il n’est pas réservé à une élite ou à des stars, il est accessible à tous grâce aux nouvelles technologies, aux réseaux sociaux et la popularisation des outils techniques.

Il permet essentiellement d’être connu et reconnu grâce un travail sur soi. Effectivement, il faut d’abord bien se connaître notamment ses forces pour se positionner sur une niche et utiliser les règles de marketing pour promouvoir ses compétences, sa vision et ses valeurs afin de convaincre (un employeur ou un client).

Les bénéfices et avantages sont multiples quand on sait comment capitaliser sur ses forces afin de mieux communiquer tout en évitant les pièges et les obstacles.

Avec quelques bonnes stratégies incontournables comme le positionnement ou le storytelling vous pouvez clairement grandement muscler votre marque personnelle.

 

Comment travaillez-vous votre personal branding ?

 

Si vous voulez aller plus loin alors réservez maintenant votre séance d’accompagnement 100% offerte, à haute valeur ajoutée, pour échanger sur le sujet et vous aider à passer au niveau supérieur. Nous serons dans une véritable optique gagnant gagnant et si vous êtes enthousiaste et que je vois que je peux vous aider de manière encore plus approfondie, je vous proposerai, si vous le souhaitez une offre irrésistible (oui, oui comme ça c’est dit 😉).

 

Pin It on Pinterest

Share This