Ni Mike Tyson

ni Mohamed Ali

 

Habituellement, qu’est-ce qu’on remarque le plus chez un boxeur professionnel ?

 

Les chaussures ?

Le short ?

 

(Oui, s’ils sont complètement originaux, colorés, surprenants…)

 

En général, on remarque d’abord

 

Le corps,

La corpulence,

Disons les muscles.

 

Et notamment, les pectoraux, les abdos et les biceps.

Et en général, ces 3 catégories de muscles sont bien dessinés #visibles chez les boxeurs, pas vrai ?

 

Aujourd’hui, je veux vous parler d’un boxeur différent, original, atypique.

 

Eric

Esch

 

Plus connu sous le nom de

Butterbean

(Beurre – Haricot)

Vous avez, déjà, testé cette combinaison ?

 

Il est surnommé Butterbean parce qu’il est avec ses 205 kilos pour 1m82 considéré comme obèse.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, ses pectoraux ne sont pas très fermes voire carrément flasques (attention, je ne juge pas : je fais un constat), il a un ventre volumineux et des biceps non massifs.

Bref, il a davantage un corps et une morphologie de catcheur ou de lutteur ou de… que celle d’un boxeur.

Ajouté à cela le fait qu’il est très mauvais en technique et très lent pour un boxeur.

Ce n’est pas moi qui le dis mais les spécialistes du domaine.

Du coup,

Entre vous et moi, ça fait beaucoup d’handicaps, de problématiques… pour un boxeur, n’est-ce pas ?

Eh bien, ça n’a pas empêché Butterbean de devenir un des meilleurs boxeurs américains (et donc mondiaux) dans les années 90/2000 avec 77 victoires sur 91 combats professionnels dont 58 victoires par KO.

Sans parler des 47 victoires amateures sur 52 combats dont 36 victoires par KO avant de devenir un pro.

 

Les 2 secrets de sa réussite

Voici les 2 principales clés de son succès :

 

  • Sa capacité à encaisser les coups : des gros coups et un grand nombre de coups

 

et surtout

 

  • Sa capacité à donner des gros et grands coups

 

Butterbean a identifié ses points forts et a focalisé toute son énergie sur ces derniers sans, véritablement, se préoccuper du reste (comme des biceps saillants, des pectoraux ultra travaillés, du « six pack » #LaTabletteDeChocolat).

C’est un bel exemple de

 

la règle de Pareto : 80/20.

20% des actions vous rapportent 80% des résultats.

 

Ça me rappelle la citation de Bruce Lee :

 

« L’homme qui a pratiqué 10.000 coups une fois est beaucoup moins dangereux que l’homme qui a pratiqué 1 seul coup 10.000 fois. »

 

En pensant à l’histoire de Butterbean ça m’a rappelé le quotidien d’un grand (la majorité) nombre d’entrepreneurs, coachs, consultants, entrepreneurs… qui passent leur temps à chercher à obtenir de jolis pectoraux, abdos, biceps…

Et qui veulent également un joli short, de belles baskets…

au lieu de se focaliser sur la meilleure manière de gagner le combat.

(souvent le combat le plus difficile c’est celui contre soi-même, pas vrai ? #ConfianceEnSoi #Mindset).

 

En d’autres termes, beaucoup d’experts, comme vous, manquent de focus et de clarté.

Je vois régulièrement des coachs, consultants, experts, entrepreneurs… qui passent un temps fou sur la technique, le site, les réseaux sociaux, la carte de visite, le logo, le slogan….

 

Alors qu’ils devraient s’assurer d’avoir :

 

 un bon mindset, un bon positionnement, un bon message, un bon pitch et une belle offre.

#Offreirrésistible

 

Je vous invite à commencer par lire ces articles pour aller plus loin :

 

Le mindset de l’ourson

Comment définir son avatar client

L’offre irrésistible de Tom pour décupler ses ventes

 

Et vous ?

Est-ce que vous faites partie des coachs, consultants, thérapeutes, entrepreneurs… débordés ?

Ceux qui font 1001 tâches en même temps ?

Je le vois régulièrement.

 

Ils sont :

  • Peu productifs : ils travaillent beaucoup ou en tout cas, certains pensent qu’ils travaillent beaucoup mais il y a une différence entre passer 12h devant l’ordinateur à naviguer entre Google, Youtube et Facebook (les vidéos de chat, les histoires inspirationnelles et les citations sont très fortes pour vous bouffer du temps) et PRODUIRE
  • Peu efficaces : ils commencent des actions ou des tâches mais ne vont jamais au bout
  • Très éparpillés : leurs journées ne sont pas structurées, pas organisées…
  • Peu respectueux de leur temps : ils pourraient accorder plus de valeur à leur temps
  • Très freinés ou carrément paralysés par leurs croyances limitantes : de nombreuses peurs conditionnent et dictent leur vie

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas une fatalité.

Est-ce que vous pouvez faire comme Butterbean oublier le superflu et vous concentrer sur 1 ou 2 actions indispensables #LoiDePareto?

Celles qui vont vous rapporter le plus (en termes d’argent, d’énergie, de temps…) ?

Êtes-vous fan de la loi de Pareto ?

Quelles sont pour vous ces 2 tâches ?

On en discute ? Réservez, dès maintenant, pendant que c’est encore possible, votre séance stratégique 100% offerte en cliquant ici.

Ps : je vous dirai prochainement pourquoi, pour moi, il est préférable de se focaliser sur 2 et pas 1 (de plus ou de moins).

 

Pin It on Pinterest

Share This