ajoutez votre email maintenant et recevez des clÉs utiles

Le sujet du jour est le focus.

Mais avant de parler d’attention, de focus et de concentration.

Laissez-moi vous raconter une petite histoire.

 

Il reste 45 minutes avant le départ.

Le départ qui va changer à tout jamais la carrière de Jim.

Jim, a l’habitude, mais il est stressé, il dégouline de sueur, mais prêt à en découdre.

Un grand nombre de paires d’yeux le scrutent : en fait ce sont des milliers de rétines qui le dévisagent.

 

Jim est un athlète de haut niveau spécialisé en pentathlon et décathlon (beaucoup de jeunes n’ont pas compris ou ne connaissent pas l’histoire qui se cache derrière l’enseigne de sport, mais ça, c’est une autre histoire qui fera surement l’objet d’un futur article détaillé parce qu’il y a beaucoup d’enseignements à tirer).

Il est sur le point d’entrer en piste pour tenter de décrocher la médaille d’or aux Jeux olympiques de l’année -82 avant coronavirus (ou Covid 19 pour les intimes).

Il reste moins de 29 minutes avant le départ.

 

L’attention de Jim Thorpe

Le grand dadais attrape vigoureusement son sac pour saisir, avec ferveur, sa tenue de sportif tel un goéland, danseur étoile, prêt à se trémousser sur la piste du grand cirque de Moscou.

Il y a un hic.

Il a beau chercher en explorant chaque coin et recoin de son sac : il ne trouve pas sa chaussure gauche ni sa chaussure droite d’ailleurs…

Pour un professionnel qui s’apprête à s’élancer dans une course qui a nécessité plus de 39 mois de préparation : c’est un problème.

 

Un gros problème !

 

Il soupçonne un malandrin pickpocket qui par jalousie veut lui nuire en sabotant sa course.

 

Il interpelle le suspect :

  • Hey, Barry, tu as pas vu mes pompes, par hasard ?
  • Barry lui assène d’une voix tremblotante : hein, What ? Nope !

 

Le problème c’est que même s’il a de sacrés doutes et une bonne dose de certitude, il ne peut pas le prouver ni créer un scandale à 17 minutes du début de la course de sa vie.

Il est persuadé qu’on lui a volé puisqu’il est certain de ne pas les avoir oubliées.

(Je vous renvoie vers mon article sur la technique de visualisation qui lui assure de ne pas les avoir omis).

L’ami Jim n’a pas le temps de cogiter parce que la course démarre dans moins de 9 minutes, maintenant.

 

Le solution finder au service de la performance

Il se tourne vers un coéquipier de son équipe :

  • Hey, Johnny tu n’aurais pas une paire de secours, par hasard ?
  • J’ai une chaussure si tu veux !
  • Comment ça une chaussure ?
  • Oui, oui, j’ai uniquement la gauche !

 

Comme vous, Jimmy se demande pendant une fraction de seconde :

Comment se fait-il qu’il n’a qu’une seule chaussure ?

Mais bon, entre nous, il n’a pas le temps de tergiverser.

 

Son coéquipier de course lui précise un point :

  • Hey, Jim, en plus, elle n’est pas à ta taille, ton pied va nager dedans !
  • Ah ouais, vas-y envoie !

 

Bon l’ami Jim, avec une seule chaussure, qui plus est, beaucoup trop grande, à 6 minutes du départ, n’est guère avancé.

Bien décidé, à tout faire, pour ne pas rater la course de sa vie et foutre en l’air plus 39 mois de dur labeur, de sacrifices, de larmes, de souffrances… il fonce….

 

À la poubelle du coin.

 

Il n’a pas d’autres idées.

Il est dégouté, sur le point de vomir.

L’odeur, les moustiques, les moisissures et les déchets d’une autre planète le répugnent, mais il plonge.

 

Il fouille et farfouille comme à la Farfouille (blague nulle, je sais, mais j’y ai pensé donc je l’ai rajouté : vous avez vu le conditionnement ? La puissance du branding ? À propos de branding, je vous renvoie vers mon article complet sur le sujet).

 

Eureka !

Il trouve, désespérément, une chaussure !

Manque de bol c’est une chaussure gauche.

Ascenseur émotionnel.

 

Il continue.

 

Eureka (de nouveau) !

Il trouve une chaussure droite.

Il l’enfile : c’est plus ou moins sa taille. 

Les orteils sont un peu recroquevillés, mais bon, il n’est pas au magasin.

 

Par conséquent, il ne peut pas, comme vous l’imaginez, se permettre de faire la fine bouche.

 

Il lui reste moins de 3 minutes avec le coup de pistolet annonçant le départ.

 

Il se précipite au vestiaire, en trombe, comme s’il devait sortir de la salle des coffres de Fort Boyard.

Sur le chemin du retour, il trouve une solution pour la chaussure trop grande : il compense en enfilant une chaussette supplémentaire pour épaissir son pied et remplir l’espace.

Jim remportera les deux médailles d’or avec ses chaussures complètement dépareillées et 3 chaussettes.

comment être focus et discipliné

 

L’exemple de la focalisation entrepreneuriale

OK ! Pourquoi je vous raconte ça ?

Eh, bien parce que c’est un exemple de focus.

Pour moi, le focus est capital.

Êtes-vous focus ?

En ce moment, vous êtes focus sur quel élément ?

Il y a fort à parier que vous soyez focusser ou focaliser sur le mauvais point.

 

Que vous soyez entrepreneur, coach, consultant, thérapeute, formateur… ou encore auteur, infopreneur, freelance ou prestataire de service, rester focus reste un véritable challenge.

 

Nombreuses sont les personnes qui sont totalement à côté de la plaque.

 

C’est choquant !

 

La plupart des entrepreneurs se focalisent sur ce qu’ils ne savent, sur ce qu’ils veulent ce qui crée de gros blocages et de grosses frustrations.

Je préconise de se focaliser sur l’élément ou les 2 éléments centraux sur lesquels vous pouvez agir pour obtenir le fameux « momentum ».

Naturellement, cela peut varier en fonction de votre situation actuelle et vos objectifs.

 

Si vous voulez découvrir cet élément (ou ces 2 éléments) alors sécurisez, dès maintenant, votre place en postulant, s’il reste des places, à l’une des séances de coaching et consulting 100% offerte pour en discuter ensemble et passer au niveau supérieur.

 

La définition du focus

Le focus c’est tout simplement l’art de concentrer son attention sur un aspect de l’environnement en ignorant tous les autres.

 

Les bienfaits du focus

Il permet :

– d’être plus efficient

– d’être plus productif

– d’aller plus vite

– d’économiser de l’énergie, du temps et de l’argent

– d’avoir plus de satisfaction

– d’atteindre des objectifs ambitieux

– d’avoir des résultats conséquents

Et bien plus encore.

 

Le triangle cérébral ou triangle FAM

Il y a 3 piliers ou clés centrales pour avoir plus d’impact que j’ai dénoté le triangle FAM.

 

 1. Le Focus : comment être focalisé

J’y reviendrai, plus en détail dans un futur article, mais disons qu’il faut, idéalement :

  • Se focaliser sur ce qui marche (quand on sait ce qui marche, bien sûr), c’est plus dur à faire que ça en a l’air
  • Éviter le syndrome de l’objet brillant ou SOS (je vous renvoie vers mon article complet sur le sujet)
  • Être focus sur les actions créatrices de valeur et de résultats (il y a une sacrée nuance avec le point numéro 1)
  • Ne pas condamner catégoriquement le multitasking (le multi taches), mais plutôt l’utiliser avec parcimonie et surtout en pleine conscience
  • Travailler sur un projet à la fois, spécialement au début

 

 2. L’attitude : comment adopter la bonne

L’attitude de Jim est intéressante et inspirante, pas vrai ?

En effet, idéalement, il faut adopter une démarche similaire où vous êtes un « solution finder » c’est-à-dire une personne qui ne se morfond pas, éternellement, mais qui se met très en marche vers la solution.

Qui est la plus dangereuse ?

La personne qui se morfond ou la personne qui recherche des solutions ?

 

 3. Le mindset : comment développer un état d’esprit de champion

Si vous êtes entrepreneur, coach, consultant, thérapeute, formateur, freelance ou encore auteur, infopreneur, prestataire de service… alors on a dû vous rabâcher le mot « mindset » ou sa variante française « état d’esprit » des dizaines voire des centaines de fois.

Et pourtant, c’est une clé tellement zappée, oubliée ou bâclée que ça en devient affolant.

Pour ne pas allonger cet article, je reviendrai plus en détail sur les subtilités et les pièges du mindset selon moi.

En attendant, je vous invite à découvrir un exemple et un axe du mindset à travers mon article sur l’état d’esprit de l’ourson.

 

Conclusion

Faut-il avoir le focus en business ?

Pour moi, toute entreprise digne de ce nom doit à un moment donné se focaliser sur le ou les 2 piliers en or gage de croissance, de développement de pérennité.

Le challenge réside comme pour la nitro à l’utiliser au bon moment et avec le bon dosage.

L’importance de rester focus implique d’avoir un certain mindset avec une attitude bien spécifique.

Les bienfaits du focus sont multiples.

Ils permettent d’atteindre plus vite et plus facilement les objectifs ambitieux.

 

Si vous avez apprécié cet article, merci de partager pour aider d’autres comme vous et profitez pour rejoindre gratuitement la liste des membres privée, dès maintenant.

 

Ps : attention au biais cognitifs !

 

Pps : et si on faisait un peu jeu ?

Combien de passes a effectué l’équipe blanche ?

 

Pin It on Pinterest

Share This
Vous Voulez Passer Au Niveau Supérieur ?
Accédez à

L'Outil Tout Terrain en 4 Étapes Simples Pour Toute Votre Communication

+

La Méthode Complète En 4 Étapes Pour Créer et Structurer Votre Offre Irrésistible

+

La Liste Ultime Des Outils Webmarketing

Ajoutez Simplement Votre Prénom et Votre Email Préféré

Pour Recevoir Des Clés, Pépites, Astuces... à Haute Valeur Ajoutée