La règle des 5 secondes pour (enfin) passer à l’action

 

Question pour vous !

 

5 secondes, c’est méga long ou méga court ?

 

Vous avez 5 secondes pour répondre.

C’est parti !

 

Tic, tac, tic, tac, tic… C’est fini !

 

En fait, comme vous l’avez peut-être imaginé, ça dépend.

 

2 exemples pour illustrer (j’annonce que ce sont les 2 premiers exemples qui sont arrivés dans ma tête 😉 ) :

 

 1. Imaginez que, vous n’avez rien mangé et rien bu pendant toute la journée et que, vous avez une faim de loup avec une soif de chameau qui n’a rien bu pendant 19 jours.

 

Et là, on vous dit, vous voyez le frigo devant vous (il est à 12 mètres 52) ?

Vous avez, très exactement, 5 secondes, et pas une de plus, pour aller dans le frigo récupérer ce que vous voulez et manger.

 

Dans ce cas, c’est beaucoup, trop court, n’est-ce pas ?

 

 2. Imaginez maintenant qu’on vous dit, on va vous accrocher et vous suspendre par la peau du dos pendant seulement 5 secondes et si vous tenez vous gagnerez 30 millions de dollars.

 

(bon j’ai dit : imaginez et j’avais prévenu sur le choix des exemples ;-))

 

C’est beaucoup trop long, n’est-ce pas ?

La vraie question c’est : Qui peut penser à ce genre d’exemples ?

 

Je cherchais un bon exemple, justement, en moins de 5 secondes : c’est clair que celui-ci démontre bien le bon point avancé, n’est-ce pas ?

(ça va être dur, maintenant, de retirer cette image de la tête, n’est-ce pas ?)

 

Pourquoi je vous parle de ça, aujourd’hui ?

 

Comme vous l’avez, sûrement, vu dans le titre pour partager, avec vous :

l’astuce des 5 secondes de Mel Robbins

(non ce n’est ni la femme, ni la sœur, ni la cousine, ni la tante, ni la nièce… de Tony Robbins) parce qu’elle peut grandement vous aider.

 

Comment ?

 

Avant de répondre à cette question, répondons à une autre question :

 

Qui est Mel Robbins ?

 

Avant de répondre à cette question, répondons à une autre question :

Pourquoi la règle des 5 secondes est intéressante ?

(à quoi elle sert ? pourquoi l’utiliser ? Pourquoi Passe Muraille s’appelle Passe Muraille ?

Pourquoi les cons pensent qu’ils sont intelligents ? : j’ai répondu, à cette (vraie) question intéressante, dans un article du même nom que vous pouvez retrouver en cliquant sur : si vous êtes motivé, vous allez trouver !)

 

La stratégie des 5 secondes permet de lutter efficacement contre la procrastination et (ce qu’elle appelle) le syndrome du lendemain qui consiste à, comme son nom l’indique, tout repousser à plus tard, au lendemain

 

Bien souvent, plus tard devient jamais (ou trop tard), pas vrai ?

 

Grâce à cette méthode des millions de personnes ont pu :

  • retrouver (ou décupler) leur confiance en eux
  • éliminer les doutes
  • anéantir des peurs
  • détruire le stress

 

Le tout en moins de 5 secondes !

 

 

Mel Robbins : son histoire

À chaque fois, que son réveil sonnait, elle était énervée, effrayée et agacée. Elle ne sentait pas prête à sauter du lit pour affronter la nouvelle journée qui débutait.

 

Elle ne cessait d’appuyer sur le bouton « répéter » du réveil, encore et encore… pour traîner dans son lit, le plus longtemps possible.

 

Mel était fatiguée, épuisée, exténuée… son couple était sur le point d’exploser.

 

Elle se sentait totalement perdue, piégée et désemparée face à cette situation infernale, qui se répétait quotidiennement. Ne sachant pas quoi faire, elle passait le plus clair de son temps à traîner et à dormir pour fuir la réalité.

 

Plus elle y pensait plus elle était angoissée. Plus le temps passait plus les tâches les plus basiques, les plus banales, comme servir le petit déjeuner aux enfants, devenaient un véritable enfer.

 

Chaque soir, avant de s’endormir, elle se jurait que le lendemain serait différent (et bien meilleur que la veille). Elle se promettait qu’elle se réveillerait, au pied levé, de très bonne humeur, pour passer un magnifique moment en compagnie de son mari et de ses enfants avant de poursuivre avec une séance intensive de sport.

 

Le réveil suivant était le même. En fait, les lendemains se suivaient et se ressemblaient. Le réveil sonne : la peur, l’angoisse, la fatigue… prennent le dessus, et, elle finit par appuyer, encore et toujours, inlassablement, sur le bouton « répéter ».

 

Un soir, après avoir siroté quelques verres, Mel aperçoit, de son œil sournois, une pub de…

 

(à votre avis ?)

 

Réponse a : un chimpanzé avec un doigt dans le nez et un autre dans le… bipppp

Réponse b : un petit garçon qui accuse son poisson rouge d’avoir mangé toutes les mousses au chocolat

Réponse c : une fusée prête à décoller

 

Bien évidemment, la bonne réponse est la réponse

A

B

 

C.

 

À ce moment-là, c’est la révélation !

 

Eurêka !

 

Elle se dit :

 

Et si, je me prenais pour une fusée !

Et si, je m’en inspirais pour faire la même chose ?

Et si, je m’obligeais à décoller comme une fusée ?

 

 

La règle des 5 secondes : c’est quoi ?

On peut dire que c’est le fait de se prendre et d’agir comme une fusée.

 

5-4-3-2-1… Feu !

 

Le lendemain de cette illumination, Mel décide de mettre à profit son idée de génie. Dès que le réveil sonne, elle compte (à rebours) :

 

5-4-3-2-1

 

et saute du lit, d’un pas décidé. C’est la première fois, depuis des mois, qu’elle réussit à sortir du lit, à l’heure.

 

Elle réessaye le lendemain, le surlendemain et les jours suivants : ça marche !

 

Elle essaie dans tous les autres domaines de la vie où elle a du mal à passer à l’action : ça marche !

 

Aujourd’hui, Mel Robbins a enseigné (et continue d’enseigner) sa méthode à des millions de personnes que ce soit en face à face, lors de séminaires, de conférences… ou à travers son livre qui s’appelle :

 

La règle des 5 secondes (5 second rule).

 

Pourquoi ça marche ?

En s’entourant et s’appuyant sur les travaux d’experts en neurobiologies et neurosciences, ils se sont aperçus que cela créé une nouvelle habitude qui agit sur le cortex préfrontal. En gros, on prend le contrôle de son cerveau avant que le cerveau ne se « réveille ».

 

En d’autres termes, le décompte va favoriser et stimuler la prise de décision afin d’éviter que le doute s’installe et empêche le passage à l’action.

 

En d’autres termes, votre cerveau est fait pour vous empêcher de faire des tâches stressantes, effrayantes ou inconfortables. Il vous empêche d’agir en vous faisant hésiter.

 

En d’autres termes, si on n’agit pas en moins de 5 secondes, le cerveau va anéantir l’instinct lié au changement.

 

En d’autres termes, on agit et ensuite on réfléchit pour profiter de court laps de temps, ultra réduit, où le cerveau n’a pas encore eu le temps de fournir et transmettre tout un tas d’excuses pour vous freiner et vous empêcher de vous lancer.

 

En d’autres termes, vous devez piéger votre cerveau avec votre cerveau. 😉

 

Vous vous dites peut-être :

 

plus facile à dire qu’à faire !

 

Et je vous dis : oui, oui, oui, oui, je dis oui !

 

À tester, pour vous faire votre propre opinion !

 

Pour Mel Robbins, la règle des 5 secondes ne rend pas les actions plus faciles. Elle fait en sorte que ce soit possible !

 

NB : pour certains, ça peut être un peu moins de 5 secondes.

 

En tout cas, ce qui est sûr c’est que cette technique simple est redoutable, et peut vous permettre de vous aider que ce soit au niveau business, santé, bien-être, relationnel, éducationnel…

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Dites-moi par mail, ce que cela vous inspire et surtout quels résultats vous avez eus (au bout de combien de temps) après avoir testé la méthode.

 

Ps : pour illustrer et avoir une idée encore plus précise de la puissance de la méthode des 5 secondes de Mel Robbins, rien de tel qu’une vidéo Tedx de Mel Robbins en personne :

 

 Activez les sous titres, si vous n’êtes pas, suffisamment, à l’aise avec la langue de Shakespeare.

 

Pps : Les lecteurs malins qui sont dans l’action, comme vous, ont réservé leur séance d’accompagnement 100% offerte pour passer au niveau supérieur. Vérifiez, s’il reste des créneaux disponibles, et profitez-en pour sécuriser votre place, dès maintenant.

 

5-4-3-2-1… Go !

 

 

Pin It on Pinterest

Share This