Réservez maintenant votre séance de coaching 100% OFFERTE

Pensez à vos 4 fruits préférés !

Pour moi, ce sera fraise, pomme, myrtille et mangue.

Maintenant imaginez que vous tenez dans votre main droite un grand verre contenant un délicieux smoothie mixé avec vos 4 fruits préférés.

La couleur de cette mixture onctueuse vous plaît et vous fait déjà saliver.

Vous avalez ce mélange succulent : c’est exquis parce que l’équilibre gustatif est parfait.

 

Maintenant imaginez que je suis en train de mixer les fraises, les pommes, les myrtilles et les mangues.

Il est évident qu’en fonction de la quantité de chaque fruit, la couleur, la texture et le goût vont évoluer.

En fait, si je mets 34 fraises (j’avoue ça fait un peu beaucoup mais, pourquoi pas, admettons), 1 quart de pomme, 1 myrtille et 1 demi mangue alors il y a de très grandes chances (c’est certain) que le smoothie soit rouge

 

 Framboise

Fraise

 

et qu’il ait un goût plus que prononcé de fraises, n’est-ce pas ?

 

Eh bien en marketing, c’est pareil notamment si on utilise le marketing mix ou le mix marketing (certains préfèrent dirent mix marketing ou marketing mix : ils ont même mixé le nom) que l’on appelle aussi la théorie des 4P ou tout simplement les 4P.

Avant de découvrir les 4 ingrédients du marketing mix, une petite définition s’impose ainsi qu’un rappel de l’importance et de l’intérêt de cet outil.

Cet outil mnémotechnique permet de garder en tête et surtout de travailler sur tous les éléments marketing nécessaires pour atteindre ses objectifs.

 

Pourquoi utiliser la méthode des 4 P du mix marketing ?

C’est comme pour le smoothie, une fois que vous avez les bons ingrédients, il vous faut une bonne

 

claque

tarte

recette.

 

C’est-à-dire un bon dosage, un bon cheminement (étape par étape) pour garantir un succès (gustatif).

 

Beaucoup de personnes s’improvisent marketeurs sans connaissances, sans stratégie, sans outils (et/ou sans la BONNE compréhension des outils) et ensuite ils s’étonnent des résultats.

Comme en cuisine, c’est en utilisant de bons ingrédients et une bonne recette que l’on gagne du temps, de l’énergie et de l’argent.

Une fois qu’on maîtrise la recette de base, c’est là, que l’on peut commencer à tester, sortir des sentiers battus, innover…

 

PAS AVANT !

 

Logique, pas vrai ?

 

Il est né dans les années 50 et il est toujours d’actualité

C’est dans le début des années 50 qu’un certain Neil Borden, un grand professeur de publicité à la Harvard Graduate School of Business, invente le terme et le concept de « Marketing Mix ».

L’objectif est d’avoir un set de stratégies pour mieux traiter les objections organisationnelles et créer une relation privilégiée à haute valeur ajoutée avec les clients.

C’est à la fin des années 50 qu’un certain Jerome McCarthy (à ne pas confondre avec Ken Mcarthy un autre génie du marketing orienté plutôt copywriting qui m’a beaucoup inspiré, certaines de ses formations : en tout cas, celles que j’ai suivies, sont excellentes. D’ailleurs, je vous partagerai très prochainement quelques-unes de ses pépites… stay tuned ! ), optimise, réduit les variables au nombre de 4.

Les fameux 4 P.

Avant d’être réellement popularisé par Philip

Kotler.

Un grand professeur de stratégie marketing et marketing international.

En Francophonie, il est très connu en tant que co-auteur, avec Bernard Dubois (un professeur de marketing à HEC et consultant dans un grand nombre d’entreprises françaises et internationales), du bestseller : Marketing Management.

Le livre est plus connu sous le nom de : Kotler et Dubois.

Ça me rappelle des souvenirs d’étudiant (il y a … ans : quand je pense à cette époque, je me rends encore plus compte des années qui s’échappent…) : je l’ai découvert à ce moment-là.

Et vous, où étiez vous dans les années 2000 ?

Que faisiez-vous ?

 

Avec ce livre sur le dos vous travaillez, facilement, vos trapèzes, dorsaux et vos biceps.

Pas besoin d’aller à la salle de sport.

Le « Kotler et Dubois » c’est un énorme pavé que vous pouvez utiliser pour caler des meubles.

C’est littéralement un dictionnaire de marketing qui fait près de 1000 pages (peut-être plus en fonction des éditions).

C’est une belle bête.

Mais je ne vous le recommande pas si vous débutez… et même si vous êtes plus aguerri.

Pour moi, il s’utilise comme un dictionnaire.

 

Les 4 ingrédients du marketing mix

 

Produit 

Le terme Produit englobe les produits physiques et les services. Ici vous allez définir votre gamme de produit (ou services) : quantité, qualité, format, couleur, caractéristiques, bénéfices, marques, tailles, packaging (emballage), sav, garanties…

L’objectif c’est avant tout d’avoir une vision claire du potentiel du produit en faisant ressortir les bénéfices tangibles et moins tangibles du produit.

J’ai dit « bénéfices » et non « caractéristiques » : c’est primordial de le rappeler.

Je vous renvoie à mon article qui s’appelle :

 

LE LOUP ET LE STYLO

 

Pour avoir plus de détails et/ou un rappel sur l’éternel combat entre caractéristiques et bénéfices.

En se focalisant sur votre produit en amont, sans foncer tête baissée (comme le font beaucoup) vous allez anticiper, optimiser et éviter des erreurs qui peuvent être lourdes de conséquences.

Exemple : j’ai une TPE, en tête, qui fabrique des jouets en bois qui a lancé une production de 15000 jouets avant de se rendre compte que le format n’était pas adapté à la cible : les enfants en bas âge…

Je vous laisse imaginer les conséquences en termes de coûts, temps, énergie, stress…

 

Prix

Déterminer la structure de prix la plus adaptée.

Quels tarifs choisir ?

Faut-il offrir des remises ? Quand ? Combien ?

Quelles sont les conditions de règlement ?

 …

 

Place (Distribution)

Faire en sorte que le produit soit accessible et disponible pour le client.

Quels sont les canaux de distribution ?

Quels sont les points de vente ?

Quelles sont les zones de chalandise ?

Quels sont les stocks ?

Quels sont les modes de livraisons ?

 …

 

Promotion (Communication)

Développer la visibilité du produit vis-à-vis de l’audience idéale pour faire en sorte qu’elle en prenne conscience.

Quels sont les différents canaux de communication les plus adaptés ?

Comment promouvoir son offre ?

Quels sont les outils de vente ?

Comment utiliser le pouvoir des relations publiques ?

Comment utiliser le marketing ?

 …

 

Attention aux prérequis

Avant de travailler sur le marketing mix, il faut au préalable avoir bossé sur l’analyse du marché, la définition de l’avatar, ses problèmes, challenges, douleurs, défis, envies, objectifs, rêves…

Pour plus d’infos, je vous invite à lire ces 2+1 articles dans lesquels je vais beaucoup plus en profondeur :

 

Comment définir son avatar client

L’offre irrésistible de Tom pour décupler ses ventes

14 Arguments et Leviers Motivationnels de John Caples Le Copywriter

 

Ensuite, gardez en tête que le marketing mix doit évoluer au fur de l’évolution de votre projet, business, activité…

 

Si vous avez apprécié cet article, je vous invite à le partager pour aider, inspirer et motiver d’autres personnes comme vous.

Pin It on Pinterest

Share This